Navigation – Plan du site

La dispute autour des évaluations des élèves dans l’enseignement français du premier degré

A quarrel around pupils’ evaluations in French primary school
Yves Dutercq et Xavière Lanéelle

Résumés

L’évaluation à l’école élémentaire s’inscrit dans un contexte général d’évaluation de l’action publique exigée par la nouvelle gouvernance à des fins d’amélioration de son efficacité et de son efficience. En raison des incertitudes et des tensions qui l’accompagnent, l’évaluation est une épreuve pour les enseignants concernés, car elle se heurte à leur conception du métier et à certains principes qu’ils défendent. Les tensions s’expriment dans une dispute faite de prises de parole et d’actions individuelles ou collectives. Le calendrier, les modalités (questions aux élèves, barème, nature de la mesure, effectivité de son efficacité et de son efficience) font l’objet de cette dispute. Enfin ces tensions témoignent souvent de la crainte de la propagation de la logique marchande à l’école.

A quarrel around pupils’ evaluations in French primary school

Evaluation in primary school takes its place within a general context of evaluation of the public action required by the new public management, the aim being the improvement of its performance and efficiency. Because of the uncertainties and the strains attached to it, evaluation is an ordeal for the concerned teachers because it clashes with their job conception and with some principles they defend. These strains are reflected in a quarrel that includes voicing opinions and acting, individually or collectively. The calendar, the modes (the questions addressed to the pupils, the scale of marking, the nature of the measure, the effectiveness of its performance and its efficiency) are the objects of this quarrel. Finally these strains often testify to the fear of the spread of the market logic into school.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Education, Evaluation

Keywords :

Education, Evaluation
Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

L’évaluation comme épreuve
Incertitudes et tensions
Justification et difficulté d’accord sur ses principes
La manifestation des tensions
Des arguments recevables mais disputables
La recherche d’une efficacité globale
Un calendrier inadapté aux objectifs
Cent questions posées
La question de la mesure
La crainte du modèle entrepreneurial
L’efficience, un point aveugle
Une logique marchande tabou
Les externalités négatives du quasi-marché
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si l’évaluation de l’école n’est certes pas une pratique récente en France (Normand, 2005 ; Pons, 2010a), elle s’inscrit désormais dans une logique de recherche de performance et d’obligation de résultats, par laquelle l’État cherche à donner à sa politique d’éducation une légitimité qui ne va plus de soi (Dutercq, 2000 et 2005 ; Berrebi-Hoffmann, 2010 ; Pons, 2011). Danilo Martuccelli (2010, p. 28) articule plus globalement l’évaluation de l’action publique à la crise de légitimité de l’État, ce qui le conduit à considérer qu’elle n’est pas qu’une technique de gestion, mais bien une véritable philosophie de gouvernement. Du reste, la nécessité d’évaluation des politiques publiques est devenue un leitmotiv depuis la fin des années 1980 (Deleau et al., 1986 ; Viveret, 1989) et s’est institutionnalisée pour servir de levier à la modernisation du système public en conjuguant la mesure économiste des effets à une approche plus compréhensive (Gomel, 2003).

Pour ce qui concerne l’éducation...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Dutercq et Xavière Lanéelle, « La dispute autour des évaluations des élèves dans l’enseignement français du premier degré », Sociologie [En ligne], N°1, vol. 4 |  2013, mis en ligne le 23 mai 2013, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1439

Haut de page

Auteurs

Yves Dutercq

yves.dutercq@univ-nantes.fr
Professeur d’Université, Sciences de l’éducation - CREN, Université de Nantes – Chemin de la Censive du Tertre – BP 81227 – 44312 Nantes cedex 3

Xavière Lanéelle

xaviere.laneelle@univ-nantes.fr
Maître de Conférences, Sciences de l’éducation - CREN, IUFM/Université de Nantes – Chemin de la Censive du Tertre – BP 81227 – 44312 Nantes cedex 3

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page