Navigation – Plan du site

Usages français de la notion de diversité

Permanence et actualité d’un débat
French uses of “diversity”: continuance and renewal of french republican talk
Milena Doytcheva

Résumés

La notion de diversité a connu ces dernières années en France une diffusion et une popularité croissantes, convoquée notamment sur les problématiques de l’intégration et du « vivre-ensemble » pour rendre compte du caractère « pluriethnique » de la société française, des enjeux minoritaires qui lui sont propres, des phénomènes de ségrégation et de discrimination ethno-raciale. L’objectif de ce texte est de retracer l’émergence et d’étudier les applications de ce nouvel idéal dans sa double dimension, d’articulation aux principes de non-discrimination qui ont constitué en France le contexte politique et institutionnel de son émergence, d’une part, et au principe de reconnaissance, d’autre part, revendiqué par la plupart des acteurs engagés dans ce mouvement, du caractère « pluriethnique » et multiculturel de la société française. Il se base sur une enquête menée entre 2006 et 2008 dans la métropole lilloise et en région parisienne auprès d’associations militantes et professionnelles, de personnalités et d’acteurs institutionnels qui ont participé à l’émergence et à la diffusion d’initiatives en faveur de la « diversité », notamment dans le monde de l’entreprise et au travail. L’article explore plus particulièrement les hypothèses d’un processus de « mise à distance » du droit par la montée de rhétoriques managériales, d’une part, et d’euphémisation de la dimension ethno-raciale, d’autre part, par l’avènement d’une conception dite « globale » de la diversité.

French uses of “diversity”: continuance and renewal of french republican talk

The notion of diversity has benefited from a growing popularity in France during these last years, particularly in relation to questions of integration and “living together”. It has been used to account for the “pluri-ethnic” character of French society, for the way minorities are perceived as well as for the dynamics of segregation and ethno-racial discrimination. The aim of this paper is to trace back the origin and to study the uses of this new ideal both in relation to the principle of non-discrimination to which it was initially associated and to the claim of social recognition of the “pluri-ethnic” and multicultural character of French society by the majority of agents involved in this movement. The paper is based on a study conducted between 2006 and 2008 in the regions of Lille and Paris on activist and professional associations, on political and institutional actors involved in the development and dissemination of initiatives promoting “diversity”, especially in firms and work settings. The article explores the hypotheses of a decline of law as a regulatory mechanism linked to the rise of managerial discourses and of the euphemisation of the ethno-racial dimension linked to the development of a “global” conception of diversity.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Émergence de la notion de diversité en France dans le contexte de mise en place d’un dispositif juridique et institutionnel antidiscriminatoire
Les rhétoriques managériales de la diversité
Des rationalités autres que celles du droit
Diversité et méritocratie républicaine
Diversité et fraternité chrétienne
Le business case de la diversité
Approches « globales » de la diversité
Des diversités « à la carte »
L’ethnicité, « un critère qui doit suivre » ?
Conclusion : une difficulté toute française

Aperçu du début du texte

La notion de diversité a connu ces dernières années en France une diffusion et une popularité croissantes. Que ce soit dans le monde du travail, de l’éducation, dans le champ politique ou celui de l’action publique, dans des mobilisations associatives et militantes, le terme est convoqué sur les problématiques de l’intégration et du « vivre ensemble » pour rendre compte du caractère « pluriethnique » de la société française, des enjeux minoritaires, des phénomènes de ségrégation et de discrimination ethno-raciale, autant de questions dont celle-ci éprouve de longue date des difficultés à se saisir récusant, selon les principes d’une doctrine philosophique et politique républicaine, toute mise en saillance explicite de l’ordre ethno-racial. Après les débats sur le « droit à la différence » portés par la mobilisation des descendants de l’immigration postcoloniale et maghrébine durant les années 1980, puis une lecture polémique et controversée durant les années 1990 des idées et des pr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Milena Doytcheva, « Usages français de la notion de diversité », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 1 |  2010, mis en ligne le 02 février 2011, consulté le 18 août 2017. URL : http://sociologie.revues.org/644

Haut de page

Auteur

Milena Doytcheva

milena.doytcheva@voila.frMaître de conférences en sociologie, Université de Lille 3 – ufr de Philosophie – Domaine Universitaire du Pont-du-Bois, BP 60149 - 59643 – Villeneuve-d’Ascq Cedex

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page