Navigation – Plan du site

Corrélation

Pierre Mercklé

Entrées d’index

Mots-clés :

Corrélation, Statistiques

Keywords :

Correlation, Statistics
Haut de page

Texte intégral

1Au sens strict, la corrélation désigne la liaison statistique entre deux variables quantitatives, autrement dit entre deux variables continues enregistrant des observations de « grandeurs » comme l’âge, la taille, le revenu, la fréquence d’une pratique. Cette liaison statistique peut être représentée par un graphique de corrélation, dans lequel chaque individu est figuré par un point ayant pour abscisse la valeur de la première variable, et pour ordonnée la valeur de la seconde : le « nuage de points » ainsi obtenu permet de caractériser la liaison entre les deux variables, à la fois dans son intensité (plus le nuage est fin et étiré, plus la liaison est forte), son sens (si le nuage s’étire du coin inférieur gauche vers le coin supérieur droit du diagramme, la liaison est positive, dans le cas contraire elle est négative) et sa forme (la corrélation est dite « linéaire » si le nuage semble s’ajuster le long de la droite).

2Dans ce dernier cas, au-delà de sa représentation graphique, la corrélation linéaire est mesurée à l’aide d’un coefficient de corrélation qui varie entre – 1 et + 1, en fonction du sens et de la force de la liaison. Plus le coefficient de corrélation est proche de 0, plus la liaison est faible ; plus il s’en éloigne, plus elle est forte au contraire, sachant que les valeurs négatives indiquent des corrélations inverses : si dans une enquête donnée, le coefficient de corrélation entre âge et fréquence des appels téléphoniques est négatif, cela signifie que les âges élevés sont statistiquement associés à des fréquences d’appel faibles, et inversement.

3Cela étant dit, les sociologues ont de la notion de corrélation un usage moins restrictif que les statisticiens. Ils parlent souvent de corrélation entre deux variables s’ils constatent que l’attribution des valeurs de certaines variables ne se fait pas par hasard, c’est-à-dire si les valeurs de l’une dépendent des valeurs de l’autre, ou inversement – et cela aussi bien dans le cas de deux variables qualitatives que dans le cas de deux variables quantitatives, ou dans le cas de l’analyse de la liaison d’une variable quantitative et d’une variable qualitative.

  

4Et pour découvrir les 99 autres « mots de la sociologie », c'est très simple, il suffit d'acheter le livre, tous les liens nécessaires se trouvent au bas de la page de présentation sur le site des Presses universitaires de France :

5http://www.puf.com/​Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_sociologie

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mercklé Pierre, « Corrélation », in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que Sais-Je ? », pp. 30-31.

Référence électronique

Pierre Mercklé, « Corrélation », Sociologie [En ligne], Les 100 mots de la sociologie, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 27 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/526

Haut de page

Auteur

Pierre Mercklé

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page