Navigation – Plan du site

Champ

Anne-Catherine Wagner

Texte intégral

  • 1 . Pierre Bourdieu, Loïc Wacquant, op. cit.

1La notion de champ est centrale dans la théorie de Pierre Bourdieu. Le champ est un microcosme social relativement autonome à l’intérieur du macrocosme social. Chaque champ (politique, religieux, médical, journalistique, universitaire, juridique, footballistique…) est régi par des règles qui lui sont propres et se caractérise par la poursuite d’une fin spécifique. Ainsi, la loi qui régit le champ artistique (l’art pour l’art) est inverse à celle du champ économique (les affaires sont les affaires). Les enjeux propres à un champ sont illusoires ou insignifiants pour les personnes étrangères au champ : les querelles poétiques ou la lutte d’un journaliste pour l’accès à la Une semblent futiles à un banquier, et les préoccupations d’un banquier sont mesquines pour un artiste ou pour un militant écologique. La logique d’un champ s’institue à l’état incorporé chez les individus engagés dans le champ sous la forme d’un sens du jeu et d’un habitus spécifique1.

2Les champs reposent sur une coupure entre les professionnels (de la politique, de la religion, etc.) et les profanes. La délimitation des frontières d’un champ est elle-même objet de lutte. Ainsi au sein du champ artistique, l’enjeu des luttes est de savoir qui est en droit de se dire artiste et de dire qui est artiste. Un champ, configuration de positions qui se situent les unes par rapport aux autres, est toujours un espace de conflits et de concurrence pour le contrôle dudit champ. À l’intérieur de chaque champ, on trouve des dominants et des dominés, des anciens et des nouveaux venus. Ceux qui détiennent le plus de capital spécifique au champ sont portés à adopter des positions conservatrices ; les stratégies de subversion émaneront de groupes concurrents, moins dotés en capital orthodoxe.

  • 2 . Anselm L. Strauss, « Une perspective en termes de monde social », La trame de la négociation, Par (...)
  • 3 . Pierre Bourdieu, Les règles de l’art, Paris, Seuil, 1992 ; Pierre Bourdieu, Science de la science (...)

3On assiste dans les sociétés contemporaines à un processus d’autonomisation des champs qui invoquent leurs propres principes et leurs propres normes contre l’intrusion de pouvoirs extérieurs. Ce processus d’autonomisation n’est jamais totalement achevé, ni irréversible. Néanmoins, la multiplication des champs constitue une particularité des sociétés contemporaines2 et représente une protection contre la concentration des pouvoirs (ce n’est pas au pouvoir politique de définir le beau ni au pouvoir économique de définir ce qu’est la science). La théorie des champs débouche ainsi chez Bourdieu sur la défense de l’autonomie de la culture et de la science, conditions jugées indispensables au processus de création ou de découverte3.

   

4Et pour découvrir les 99 autres « mots de la sociologie », c'est très simple, il suffit d'acheter le livre, tous les liens nécessaires se trouvent au bas de la page de présentation sur le site des Presses universitaires de France :

5http://www.puf.com/​Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_sociologie

Haut de page

Notes

1 . Pierre Bourdieu, Loïc Wacquant, op. cit.

2 . Anselm L. Strauss, « Une perspective en termes de monde social », La trame de la négociation, Paris, L’Harmattan, 1991, p. 269-282.

3 . Pierre Bourdieu, Les règles de l’art, Paris, Seuil, 1992 ; Pierre Bourdieu, Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’Agir, 2001.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Catherine Wagner, « Champ », in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que Sais-Je ? », p. 50-51.

Référence électronique

Anne-Catherine Wagner, « Champ », Sociologie [En ligne], Les 100 mots de la sociologie, mis en ligne le 01 février 2016, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://sociologie.revues.org/3206

Haut de page

Auteur

Anne-Catherine Wagner

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page