Navigation – Plan du site

Fréquenter des inconnus grâce à internet

Une sociabilité personnelle sans les liens ?
Meeting up with unknown internet users. A friendly company without bonds?
Anne-Sylvie Pharabod

Résumés

De plus en plus de plateformes s’appuient sur la proximité géographique des internautes pour organiser des rencontres en coprésence entre eux. L’article articule deux enquêtes par observations et entretiens : l’une sur OnVaSortir, un site de rencontres de loisirs entre habitants d’une même ville, et l’autre sur BlaBlaCar, un célèbre site de covoiturage. Par‑delà la diversité de leurs propositions, ces deux sites permettent à leurs adeptes de multiplier des rencontres collectives de quelques heures avec des inconnus. L’article analyse cette fréquentation au regard des travaux sociologiques sur les sociabilités et sur les dynamiques relationnelles. Il propose d’introduire la notion d’expérience relationnelle pour définir ces rencontres éphémères, soustraites au regard du réseau social des individus, et qui n’engagent pas de lien malgré leur dimension personnelle. Les conversations avec des inconnus rencontrés dans un contexte socialement peu homogène sont propices à des échanges riches, marqués par la singularité des participants et une intimité d’autant plus surprenante que la dimension instrumentale de la rencontre n’est pas taboue. La sociabilité entre inconnus a aussi pour caractéristique d’être cadrée collectivement en vue de la réalisation conjointe de l’activité (trajet, sortie). Ce faisant, elle hybride une culture de la coopération entre internautes avec des cadrages relationnels plus classiques, marchands et amicaux.

Meeting up with unknown internet users. A friendly company without bonds?

Increasing numbers of internet platforms lean on the geographical proximity of internet users in order to organise co‑present meetings. This paper links together two studies based on participant observations and interviews: The first one concerning “OnVaSortir” [“We are going out”], a platform for recreational encounters between inhabitants of the same city, and the other one on “BlaBlaCar,” a well‑known website for car‑sharing. Beyond the diversity of what they offer, these two platforms enable their members to multiply encounters with unknown people. This paper analyses such meetings in the view of sociological works on sociability and interpersonal dynamics. It introduces the notion of relational experiences to define ephemeral meetings that are hidden from network members’ sight and that extract themselves from lasting relationships despite their personal dimension. Conversations with strangers who meet in a rather heterogeneous social context offer potential for rich exchanges. Such exchanges are influenced by the individuality of the participants, and their intimacy is even more surprising given the utilitarian dimension of the meeting. The relational experience among strangers is also characterised by collective discipline and adjustment in order to realize the shared activity previously chosen on the platform (journey, visit…). Therefore, this sociability hybridises a culture of cooperation among internet users with more standard relational frameworks, including merchant exchanges and friendships.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

La multiplication de rencontres éphémères : une sociabilité ?
Se prendre au jeu des nouvelles rencontres
De belles rencontres sans lendemain
Des rencontres entre inconnus pas comme les autres
En deçà des liens : l’expérience relationnelle entre inconnus
Le plaisir de la rencontre interpersonnelle hors réseaux
Dévoilement de soi, homophilie et altérité
Des conversations étonnantes et propices aux confidences
Une sociabilité nourrie d’indifférence attentionnée
Des rencontres entre inconnus en quête de conventions
La dimension instrumentale des rencontres : une compagnie utile avant d’être agréable
Réussir ensemble des trajets sympas : un échange marchand euphémisé
Réussir ensemble des sorties sympas : une hybridation de régimes hétérogènes
Quand la coopération entre internautes se joue en face‑à‑face
Conclusion

Aperçu du début du texte

De nombreuses plateformes internet organisent désormais des rendez‑vous en face‑à‑face entre inconnus : sites de rencontres amoureuses comme Meetic, de réseautage amical et professionnel comme Meetup, de partage de repas chez l’habitant comme Cookening… Par‑delà la diversité de leurs propositions, ces plateformes, surtout implantées dans les grandes villes, ont en commun de s’appuyer sur la proximité territoriale de leurs membres pour favoriser des échanges en coprésence. Elles sont parfois qualifiées de réseaux de proximité. Le succès des sites de transaction entre particuliers, comme Le Bon Coin, participe également de cette banalisation des rencontres en face‑à‑face entre inconnus. Au cours de travaux distincts, nous avons enquêté sur deux de ces plateformes. L’une, OnVaSortir (OVS), est dédiée à l’organisation de rencontres de loisirs entre habitants d’une même ville (dîners, sorties culturelles ou sportives, promenades, etc.) ; l’autre, BlaBlaCar (BBC), est un célèbre site de c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Sylvie Pharabod, « Fréquenter des inconnus grâce à internet », Sociologie [En ligne], N° 1, vol. 8 |  2017, mis en ligne le 07 mai 2017, consulté le 28 mai 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2973

Haut de page

Auteur

Anne-Sylvie Pharabod

annesylvie.pharabod@orange.com
Chercheur à Orange Labs - Département SENSE, Orange Labs, 40‑48 avenue de la République, 92320 Châtillon, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page