Navigation – Plan du site

La crédibilité de l’ethnographie en question

Bilan critique de On the Run d’Alice Goffman et de sa réception publique
The credibility of ethnography in question. A critical review of On the Run of Alice Goffman and its public reception
Linda Haapajärvi

Résumés

La publication de l’ouvrage d’Alice Goffman On the Run. Fugitive Life in an American City au printemps 2014 a initialement suscité une réception enthousiaste débordant le public universitaire et propulsant son auteur au rang d’intellectuelle publique, avec un rare succès auprès du grand public pour un livre de sociologie. L’enquête ethnographique d’Alice Goffman montre que le système de « hyper‑policing », de contrôle policier intense, au lieu de produire des quartiers plus sûrs comme il le prétend, engendre de nouvelles formes de délinquance et fragilise la sécurité publique tout comme les liens sociaux que les habitants entretiennent avec leurs proches. Or, l’ouvrage est aujourd’hui le sujet d’une controverse. Les critiques et les défenseurs du livre ont débattu de la crédibilité d’Alice Goffman en tant que sociologue et de la scientificité de la méthode ethnographique, mais aussi de la responsabilité collective de la communauté des chercheurs en sciences sociales sur la qualité des recherches publiées. Après une présentation de l’enquête empirique et des principaux arguments d’Alice Goffman, cet article discute des enjeux de la controverse qui engagent directement la portée politique des sciences sociales: qui peut produire des savoirs sur quoi, et avec quelle crédibilité ?

The credibility of ethnography in question. A critical review of On the Run of Alice Goffman and its public reception

The publication of Alice Goffman’s book On the Run: Fugitive Life in an American City in the spring of 2014 initially aroused an enthusiastic reception that overflowed the university public and propelled its author to the rank of public intellectual, with a rare success among the public for a sociology book. The ethnographic investigation of Alice Goffman shows that the system of “hyper‑policing” – instead of producing safer neighborhoods as it claims – leads to new forms of crime and undermines public safety and the social ties that people maintain with their families. However, the book is now the subject of controversy. Critics and defenders of the book discussed the credibility of Alice Goffman as a sociologist and the scientific nature of the ethnographic method, as well as of the collective responsibility of the social science research community for the quality of published research. After a presentation of the empirical investigation and of Alice Goffman’s main arguments, this article discusses the issues of the controversy that directly engage the political significance of the social sciences: Who can produce knowledge on what subject, and with what credibility?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Une enquête par immersion totale
La mise en récit de la fuite
L’ethnograph(i)e et ses publics
Les hiérarchies de crédibilité

Aperçu du début du texte

Bien que les États‑Unis comptent actuellement la classe moyenne noire la plus nombreuse de l’histoire du pays, de robustes mécanismes d’exclusion sociale systématique continuent de façonner le quotidien des Américains pauvres – et noirs. Le décès de jeunes hommes noirs sous les tirs des policiers, dont Trayvon Martin en 2012 et Michael Brown en 2014, ainsi que la publication d’images et de vidéos illustrant la violence policière envers les citoyens noirs ont provoqué une vive opposition au racisme structurel qui façonne le système policier et judiciaire américain. C’est dans ce contexte qu’il faut situer la réforme de la prison promue par le président Barack Obama et le mouvement Black Lives Matter ainsi que les recherches récentes sur l’incarcération et l’État pénal dont participe l’ouvrage d’Alice Goffman, On the Run. L’enquête ethnographique d’A. Goffman sur les manières dont le système de « hyper‑policing », de contrôle policier intense, influence la vie quotidienne des habitant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Linda Haapajärvi, « La crédibilité de l’ethnographie en question », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 7 |  2016, mis en ligne le 09 octobre 2016, consulté le 18 août 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2880

Haut de page

Auteur

Linda Haapajärvi

linda.haapajarvi@ehess.fr
Doctorante de l’EHESS, membre de l’équipe ERIS du CMH - Centre Maurice Halbwach (CNRS-EHESS-ENS), 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page