Navigation – Plan du site

Quelle éthique pour quels psychiatres ?

What ethics for psychiatrists?
Caroline Guibet Lafaye

Résumés

Le champ psychiatrique français est empreint d’une diversité notable de traditions qui, en dépit des découvertes des neurosciences, se perpétue. La présente étude vise à explorer une possible corrélation entre des types caractéristiques de psychiatres et des attitudes remarquables en matière d’éthique. Afin de préciser les formes de cette corrélation, nous envisagerons, en premier lieu, la fréquence avec laquelle ces médecins sont confrontés, dans leur pratique, à des situations appelant un questionnement éthique, puis la nature de ces situations et enfin le sens que la notion d’éthique prend pour chacun des types décrits.

What ethics for psychiatrists?

The psychiatric field in France is characterised by a noticeable variety of traditions, despite a context in which the neurosciences are more and more influential. The present study aims to explore the possible correlation between different types of psychiatry and ethical attitudes. In order to describe this correlation, we will first inquire about the frequency with which medical practitioners are confronted with ethical issues in their practices. Then, we will consider the specificity of these situations, and finally we will describe the meaning of ethics for each of the types of psychiatry described.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Méthodologie d’enquête
Population et variables
Description des types
Variables exploitées
Caractérisation du rapport à l’éthique des psychiatres
Un questionnement récurrent ?
Nature des situations ayant posé des problèmes éthiques
Le sens de l’éthique pour chacun des types
Le modèle médical (type 1)
Le paternalisme (type 2)
L’humanisme (type 3)
Les psychiatres du contrôle social (type 4)
La défense des droits des patients (type 5)
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’exercice de la psychiatrie en France est aujourd’hui remarquablement diversifié puisque l’on y rencontre aussi bien des spécialistes de la psychiatrie biologique (Olié et al., 2009), des psychiatres‑psychanalystes, que des médecins versés dans les thérapies cognitivo‑comportementales (Vianin, 2012), des adeptes de la psychothérapie institutionnelle (Oury, 2001), de la psychiatrie phénoménologique (Benvenuto, 2006), de la remédiation cognitive (Franck, 2007, p. 188) ou encore de la réhabilitation psychosociale (Goyet et al., 2013 ; Martin & Franck, 2013).

La présente étude s’appuie sur le cadre et les résultats dessinés par une précédente analyse, ayant mis en évidence des types caractérisés de médecins psychiatres (Guibet Lafaye, 2016a), dans le milieu médical français. Elle vise à en approfondir les conclusions. Cette enquête de sociologie qualitative en milieu psychiatrique, réalisée en 2012‑2013, a permis de mettre en évidence, une typologie de médecins : modèle médical (type 1)...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline Guibet Lafaye, « Quelle éthique pour quels psychiatres ? », Sociologie [En ligne], N°2, vol. 7 |  2016, mis en ligne le 26 septembre 2016, consulté le 23 mars 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2771

Haut de page

Auteur

Caroline Guibet Lafaye

caroline.guibetlafaye@ens.fr
Directrice de recherche, CNRS‑CMH - CNRS – Centre Maurice Halbwachs, 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page