Navigation – Plan du site

Réussite scolaire, barrière économique

Des boursiers et leur famille face aux frais de scolarité des grandes écoles de commerce
Academic success, economic barrier: Scholarship students and their families facing business school tuition fees
Arnaud Pierrel

Résumés

Cet article revient, à partir d’une enquête ethnographique auprès d’étudiants boursiers d’écoles supérieures de commerce, sur le rôle bien souvent occulté du capital économique dans les destinées scolaires. Nous mettons ce rôle en évidence à partir de l’analyse des modalités par lesquelles des étudiants boursiers s’acquittent des frais de scolarité à l’entrée de ces écoles de commerce. S’acquitter de ces frais requiert des mobilisations particulières de leurs groupes familiaux d’appartenance, dont l’analyse permet d’interroger la manière dont les liens économiques structurent ces derniers. Ces mobilisations économiques familiales à enjeu scolaire, prenant place dans les stratégies de promotion sociale des lignées familiales, permettent alors de discuter la thèse d’une sphère familiale contemporaine recentrée sur les liens affectifs qui irait de pair avec la place croissante de l’institution scolaire dans la détermination des positions sociales.

Academic success, economic barrier: Scholarship students and their families facing business school tuition fees

Based on an ethnographic study of students attending business schools on scholarship, the following paper deals with the too often forgotten role of economic capital on school prospects. We highlight this role by analyzing the ways in which students of low‑income families manage to pay school fees. The paying of school fees calls for a particular mobilization from families, whose analysis enables us to examine the way these families are structured by economic bonds. These instances of economic mobilization by the families for educational purposes take place within families’ strategies for social promotion. This allows us to question the notion of the contemporary private sphere as recentered on affective bonds that would go hand‑in‑hand with the increasing part played by the school system in determining social positions.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Des mobilisations sous conditions
Se passer d’un prêt : l’apanage des fratries réduites
Le recours à la parenté élargie pour garantir le prêt étudiant
La mobilisation des pères non‑gardiens
Des configurations familiales mises à l’épreuve par la mobilisation économique à enjeu scolaire
La « symétrisation » des liens de solidarité économique dans la maisonnée
« Cagnotte commune » contre « retrouvailles d’intérêt »
Les frais de scolarité : une barrière économique, des significations sociales
Conclusion

Aperçu du début du texte

« Je venais de passer vingt ans de ma vie à faire tout ce qu’il faut quoi. Enfin, sans fantaisie, sans rien, j’ai été bon élève, […] j’ai été en prépa, je fais ma prépa, j’étais bon, j’ai eu mes notes, j’arrive en école, “t’es parmi les trois Parisiennes, t’es le roi du monde” – c’est un peu ce qu’on nous fait croire ; t’arrives à la banque, on te rappelle, boum, que voilà quoi, ton père n’a pas gagné sa vie comme il faut pour que tu aies le droit d’aller en école » (Walid, en deuxième année en apprentissage d’école de commerce, père retraité OS, mère employée de restauration collective) – Voir annexe.

L’ouverture sociale des grandes écoles, de commerce ou  d’ingénieur, est avant tout pensée, par les administrations de ces établissements, mais aussi par de nombreux sociologues, en termes de réduction des inégalités d’accès, comme si, une fois les portes des grandes écoles franchies, les inégalités sociales s’effaçaient par la magie de l’épreuve scolaire comme consécration sociale (Bo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Arnaud Pierrel, « Réussite scolaire, barrière économique », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 6 |  2015, mis en ligne le 06 novembre 2015, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2565

Haut de page

Auteur

Arnaud Pierrel

arnaudpierrel@yahoo.fr
Doctorant en sociologie (université de Poitiers/GRESCO) - Laboratoire GRESCO, Université de Poitiers, UFR SHA, 8 rue René Descartes, TSA 81118, 86073 Poitiers cedex 9, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page