Navigation – Plan du site

«  Les trois types purs de la domination légitime  » de Max Weber : les paradoxes de la domination et de la liberté

Max Weber’s “The three pure types of legitimate domination”: the paradoxes of domination and freedom
Elisabeth Kauffmann

Résumés

Le texte de Max Weber intitulé «  Les trois types purs de la domination légitime  », probablement rédigé entre 1917 et 1920, internationalement connu et publié pour la première fois en français dans la revue Sociologie, est un écrit singulier où se trouve condensée une réflexion de longue haleine sur la domination. Grâce à une démarche idéal‑typique qui apparaît dans toute sa libre puissance heuristique, Weber limite et diffère ici ses analyses économiques sur les trois dominations, de type purement légal, traditionnel et charismatique, pour interroger et comparer la composante administrative, juridique et politique de chacune d’entre elles. Les questions de la légitimité et du maintien de la domination sont alors au cœur de ses analyses qui ne sauraient être réduites à des considérations d’ordre purement conjoncturel. L’enjeu de son questionnement est bien plutôt de comprendre les actions et les interactions des dominants et des dominés, le sens subjectif et objectif revêtu par la domination, lors même que de façon paradoxale, la liberté vient la traverser et la contrer.

Max Weber’s “The three pure types of legitimate domination”: the paradoxes of domination and freedom

Max Weber’s “The three pure types of legitimate do­mination”, an internationally well‑known text that can be dated to 1917‑20, is being published for the first time in French, in the journal Sociologie. Concentrated in these singular pages is a long and exacting reflection on domination, with Weber using the free heuristic power of the ideal typical approach to delimit and differentiate his economic analysis of the three pure types of legal, traditional and charismatic domination, in order to focus on the administrative, juridical and political dimensions of each. At the heart of these definitions – which cannot be reduced to simple categories of conjunctural considerations – are the questions of legitimacy and of maintaining domination. The major issue here is to understand the actions and the interactions of those who dominate and those who are dominated in connection with the subjective and objective meanings of domination, which, paradoxically, coexists with freedom and is thwarted by it.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Aperçu du début du texte

Le court texte de Weber, «  Les trois types purs de la domination légitime  », probablement rédigé entre 1917 et 1920, frappe d’emblée par la limpidité de sa démarche idéal‑typique, l’éclat de sa structure ternaire et la densité de sa réflexion. L’extrême concentration d’une typologie longuement développée par ailleurs, en particulier dans les textes de La domination, publiés pour la première fois l’an dernier en français (Weber, 2013) fait apparaître ici dans une irisation nouvelle de nombreuses analyses familières aux lecteurs de l’œuvre de Weber. Alors que la dimension systémique de cette dernière interroge et fait sens au fur et à mesure des parutions d’une édition allemande complète (MWG), les analyses ici présentes, rédigées il y a presque un siècle, permettent de prendre la mesure d’individuations et d’intrications conceptuelles si vives qu’elles persistent à défier le lecteur d’aujourd’hui, l’invitant une première fois, ou une fois encore, à un travail de réflexion sur la do...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elisabeth Kauffmann, « «  Les trois types purs de la domination légitime  » de Max Weber : les paradoxes de la domination et de la liberté », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 5 |  2014, mis en ligne le 30 novembre 2014, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2393

Haut de page

Auteur

Elisabeth Kauffmann

#trié#ekauffmann@noos.fr
Traductrice (Textes de Kant, Hegel, Marx, Einstein, Weber) Membre du groupe de recherche sur Weber de l’EHESS Professeur de Chaire Supérieure au Lycée Louis‑le‑Grand Lycée Louis‑le‑Grand – 123 rue Saint Jacques – 75005 Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page