Navigation – Plan du site

Problèmes de sociologie de l’État

The Problems of a Sociology of the State
Max Weber
Traduction de Isabelle Kalinowski

Notes de la rédaction

Édition française du texte par Yves Sintomer.

Le 25 octobre 1917, devant un public comprenant des person­nalités politiques et académiques locales, Max Weber tint une conférence à Vienne sur le thème de la sociologie de l'État. Il avait dans un premier temps envisagé de parler sur le judaïsme antique. Si aucun manuscrit de la conférence n'a été conservé, un compte rendu détaillé en a paru dans la Neue Freie Presse, 26/10/1917, p. 10, dont nous livrons ici la traduction. La confé­rence s'inscrivait dans la perspective d'une prise de fonctions en tant que professeur à l'Université de Vienne, où Weber enseigna au semestre d'été 1918 sur une chaire d'économie politique. Quelques jours plus tard, le 7 novembre, il prononça à Munich sa fameuse conférence sur « Le métier de savant ». Weber avait recommencé à travailler sur le manuscrit de Wirtschaft und Gesellschaft [Économie et société], qu'il avait interrompu avec la guerre, et cette conférence représente une étape intermédiaire entre les textes rédigés jusqu'en 1914 et ceux qui seront livrés en 1919-19201. Son intérêt repose sur le fait que Weber y envisage, pour la première et la dernière fois dans son œuvre, un quatrième type de domination légitime, fondé sur la volonté des dominés, au moment même où il commence à employer la notion de « socio­logie de l'État ». La présente traduction se base sur le volume I/22-4 de la Max Weber Gesamtausgabe, intitulé Wirtschaft und Gesellschaft. Die Wirtschaft und die gesellschaftlichen Ordnungen und Mächte. Nachlaß. Tome 4 : Herrschaft, édité sous la direction d'Edith Hanke en collaboration avec Thomas Kroll, Tübingen, Mohr (Siebeck), 2005, pp. 743-756. Pour faci­liter la lecture, nous avons procédé à quelques interventions dans le texte (signalées systématiquement entre crochets [ ]). Le texte publié dans la Neue Freie Presse ne comporte pas de notes. Les notes de bas de page sans mention particulière s'appuient sur l'appareil critique allemand, les notes signalées (N.D.E.) sont ajoutées pour l'édition française.

Accès au texte / extrait

Aperçu du début du texte

Le conférencier expose d'abord son objectif : montrer com­ment la sociologie aborde spécifiquement les problèmes relatifs à l'État. La sociologie a recours à d'autres méthodes que le droit constitutionnel dans son approche de l'État comme phénomène historique. Au premier abord, les concepts mis en œuvre peuvent très souvent être les mêmes dans les deux cas, mais leur signification est différente. Pour le droit, il s'agit d'établir ce qui est censé prévaloir en fonction des règles de la pensée juridique ; la sociologie, quant à elle, cherche à pré­voir ce qui est susceptible de se produire dans des conditions données. La différence est particulièrement évidente si l'on examine la notion de constitution politique au sens du droit constitutionnel d'une part, au sens de la sociologie d'autre part. Toute constitution de droit politique contient des lacunes, et celles-ci ne sont pas fortuites. Par exemple, il n'existe quasi­ment aucune constitution qui statue sur la conduite à tenir en ca...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Max Weber, « Problèmes de sociologie de l’État », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 5 |  2014, mis en ligne le 30 novembre 2014, consulté le 29 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2390

Haut de page

Auteur

Max Weber

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page