Navigation – Plan du site

Les types purs de la domination légitime

Forces et limites d’une trilogie
The pure types of legitimate domination: forces and limits of a trilogy
Yves Sintomer et Jérémie Gauthier

Résumés

L’édition critique allemande de l’œuvre de Weber et les traductions françaises récentes de certains de ses textes fondamentaux offrent l’occasion d’un nouvel éclairage sur les types purs de la domination légitime. Cet article revient sur la genèse des trois idéaux‑types et s’interroge ensuite sur la question de la trilogie. Il montre que d’autres choix étaient en théorie possibles, insistant notamment sur la domination féodale ou sur la légitimation de la domination par les produits qu’elle offre aux dominés, ce qui permet en retour de mieux saisir la spécificité de la conceptualisation wébérienne. L’idée évoquée et vite abandonnée par Weber d’un quatrième mode, démocratique, de domination légitime, est symptomatique de la difficulté du sociologue à conceptualiser et à analyser concrètement la démocratie ou les résistances des subalternes. Ces réflexions incitent à penser un idéal‑type pur de la démocratie ou de la démocratisation, qui devrait être mobilisé aux côtés des modes purs de la domination légitime pour penser les dynamiques sociopolitiques empiriques.

The pure types of legitimate domination: forces and limits of a trilogy

The critical German edition of Max Weber’s work, together with the French translation of some of its fundamental texts, gives the opportunity to shed new light upon the pure types of legitimate domination. This article scrutinizes the genesis of the three ideal types and analyzes the question of the trilogy. It demonstrates that other choices were theoretically possible, insisting especially on feudal domination and output legitimacy; this enables, in turn, to underline the specificity of Weber’s analysis. The quickly abandoned Weberian idea of a fourth – democratic – mode of legitimate domination is a symptom of the difficulty that the sociologist faces when he needs to conceptualize and concretely analyze democracy or the resistance of the subalterns. These reflections impel towards the construction of a pure ideal type of democracy – or of democratization – which, in order to be able to analyze empirical sociopolitical developments, should be articulated with the pure types of legitimate domination.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Une élaboration progressive et relativement continue
Trois égale deux plus un  ?
Le féodalisme, un quatrième mode de domination légitime  ?
Un mode de domination légitime par les biens et services distribués (outputs)  ?
Un type démocratique de domination légitime  ?
Conclusion. L’entrée en politique des dominés  : un impensé des types purs de la domination légitime  ?

Aperçu du début du texte

«  Le fait qu’aucun des trois idéaux‑types dont nous allons immédiatement discuter ne se présente historiquement à l’état “pur” ne peut empêcher la fixation conceptuelle la plus pure possible.  »

Max Weber, Économie et société

Dans le second semestre de l’année 1917, alors que la première guerre mondiale s’enlise et que Weber reprend son travail interrompu sur Wirtschaft und Gesellschaft (Économie et société), il hésite un moment sur la typologie de la domination qu’il convient de proposer. Avant‑guerre, il avait commencé à adopter un schéma qui deviendra célèbre, classifiant la domination légitime en trois modes idéal‑typiques  : la domination rationnelle (qui deviendra dans d’autres versions la domination légale‑bureaucratique), la domination traditionnelle et la domination charismatique (MWG, I/22‑4, pp. 148‑149  ; Weber, 2013, p. 60). Dans une conférence prononcée le 25 octobre 1917, intitulée «  Problèmes de sociologie de l’État  », il semble se proposer d’infléchir cette concept...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Sintomer et Jérémie Gauthier, « Les types purs de la domination légitime », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 5 |  2014, mis en ligne le 30 novembre 2014, consulté le 29 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2330

Haut de page

Auteurs

Yves Sintomer

sy@cmb.hu-berlin.de
Membre senior de l’Institut Universitaire de France – Professeur de science politique, chercheur au CSU-CRESPPA (CNRS/Université de Paris 8) – Visiting Scholar, Ash Center for Democratic Governance and Innovation, Harvard Kennedy School – Chercheur associé, Institut de sociologie de l’Université de Neuchâtel. CSU-CRESPPA – 59-61 rue Pouchet – 75849 Paris Cedex 17

Articles du même auteur

Jérémie Gauthier

Gauthier@cmb.hu-berlin.de
Chercheur postdoctoral en sociologie au Centre Marc Bloch de Berlin - Centre Marc Bloch – Friedrichstr. 191 – 10117 Berlin

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page