Navigation – Plan du site
Élites françaises et construction du « problème musulman »

Annexe 4 : Des données biographiques à l’espace positionnel

Julien Beaugé
Abdellali Hajjat

Texte intégral

1Pour réaliser les schémas des espaces positionnels des membres du HCI, nous avons d’abord récolté les données biographiques de l’ensemble des membres du HCI entre 1989 et 2012 (n = 95) en utilisant différentes éditions du Who’s Who France, de Les Biographies d’Acteurs publics et les portraits publiés dans la presse généraliste ou spécialisée. Toutes les positions occupées par chaque membre au moment où ils sont membres du HCI ont été distinguées en fonction de sa localisation dans l’espace social (champs administratif, économique, politique, scolaire/universitaire, culturel, syndical, associatif et sportif).

Exemple d’Alain Seksig (membre entre 2009 et 2012) :

Champ administratif

Chargé de mission à la direction des Musées de France pour l’action culturelle en direction du milieu scolaire (1983-84) ;

Chargé de mission auprès du directeur du Fonds d’action sociale pour les travailleurs immigrés et leur famille, chargé des questions scolaires (1988-93) ;

Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Éducation nationale, Jack Lang (avril 2000-juin 2002) ;

Siège à la Commission du titre de séjours des étrangers du département de Paris en tant que personnalité qualifiée (1999- ) ;

membre HCI (2009-).

Champ scolaire/universitaire

CAEI (Certificat d’aptitude à l’enseignement auprès de l’enfance inadaptée), CAPES ;

Instituteur puis instituteur spécialisé Paris (1973-83) ;

Membre de la mission d’action culturelle de l’académie de Paris, puis au ministère de l’Education nationale (1981-87) ;

Maître-formateur à l’IUFM de Paris (1984-88) ;

Directeur de l’Institut médico-pédagogique Binet-Simon (1993-94) ;

Directeur d’école primaire spécialisée à Paris (1994-2000) ;

Inspecteur de l’éducation nationale (2000-).

Champ politique

Conseiller de quartier auprès de la mairie du 20e arrondissement de Paris (1995) ;

Ancien directeur général adjoint du conseil général de l’Indre-et-Loire, chargé du Vivre ensemble.

Champ culturel

Membre du comité de rédaction de la revue Hommes & Migrations (1986-).

Espace associatif

Compagnon de route du Comité Laïcité République ;

Membre du jury du Prix de la laïcité ;

Co-Président de commission la éducation de la LICRA (2007).

2Pour visualiser l’espace positionnel des membres, ces données biographiques ont été traitées par l’utilisation du logiciel R. Il nous a d’abord fallu transformer les données biographiques brutes en données informatiques dans un fichier CSV, en associant un individu aux différents espaces sociaux de la manière suivante :

Espace social

Nom du membre

Nombre de positions occupées

chp_adm

Seksig

3

chp_univ

Seksig

6

chp_pol

Seksig

2

chp_cult

Seksig

1

chp_asso

Seksig

3

3Six fichiers CSV ont été créés pour chaque période du HCI et ont servi de base pour le script R ci-dessous. Nous avons utilisé le package igraph proposé par R, qui contient une fonction matricielle (as.matrix) pour mettre en relation les éléments (individu et espaces sociaux), une fonction de pondération (weight) pour prendre en compte le poids des relations selon le nombre de positions et une fonction graphique pour visualiser des relations pondérées.

# Localisation fichier HCI W

setwd("/Users/…/ hci6")

# Chargement igraph

library(igraph)

# Effacement objets

rm(list=ls(all=TRUE))

# Chargement tableau HCI

hci6_w <- read.csv(file = "hci6_w.csv", header = TRUE, check.names = FALSE, sep = ";")

# Transformation en matrice

hci6_w <- as.matrix(hci6_w)

hci6_w2 <- graph.edgelist(hci6_w[,1:2], directed = FALSE)

E(hci6_w2)$weight=as.numeric(hci6_w[,3])

V(hci6_w2)$label <- V(hci6_w2)$name

# Visualisation graphique

library(tcltk)

tkplot(hci6_w2,

layout=layout.fruchterman.reingold,

edge.width=E(hci6_w2)$weight,

vertex.label=V(hci6_w2)$label)

4Nous obtenons ainsi le schéma suivant pour le HCI n°6 :

Espace positionnel des membres du HCI n°6 (2008-20012)

Espace positionnel des membres du HCI n°6 (2008-20012)

5Principes de lecture :

  • La visualisation est réalisée en fonction de l’algorithme Fruchterman Reingold qui permet de mettre au centre du schéma les champs les plus attractifs (ceux qui accueillent le plus de positions) et, à l’inverse, de renvoyer vers l’extérieur les champs les plus « répulsifs » (ceux qui accueillent le moins de positions). Donc la (non)centralité d’un champ est un indicateur des capitaux valorisés ou marginalisés.

  • Plus un membre a de positions dans un champ, plus le trait que le lie à celui-ci est épais.

  • Plus un membre est multipositionné, moins il est autonome et, à l’inverse, un membre ayant des positions dans un seul champ est considéré comme autonome.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Espace positionnel des membres du HCI n°6 (2008-20012)
URL http://sociologie.revues.org/docannexe/image/2119/img-1.png
Fichier image/png, 142k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Abdellali Hajjat, « Annexe 4 : Des données biographiques à l’espace positionnel », Sociologie [En ligne], N°1, vol. 5 |  2014, mis en ligne le 03 mars 2014, consulté le 21 août 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2119

Haut de page

Auteur

Abdellali Hajjat

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page