Navigation – Plan du site

Annexe 2 : Une méthodologie pour la constitution d’une bibliographie

Sophie Dubuisson-Quellier, Marie Plessz, Clotilde Nicol et Astrid Wilmotte

Texte intégral

1Cette annexe a pour objectif de décrire la méthodologie utilisée pour la constitution de la bibliographie de l’article « La théorie des pratiques : quels apports pour l’étude sociologique de la consommation ». Elle a été rédigée par les documentalistes de l’INRA qui ont travaillé sur ce projet. Dans notre contexte, cette bibliographie a été réalisée grâce à la collaboration de deux chercheuses et d’une documentaliste, autrement dit un binôme chercheurs/professionnel de l’information. Cependant, il est important notamment pour les étudiants en Master ou les doctorants d’être autonomes pour réaliser une bibliographie et de ne pas sous-estimer le temps à y consacrer. Une bibliographie pertinente peut en effet enrichir le travail de recherche et contribuer à l’acceptation d’un article dans une revue.

2Cette annexe est divisée en deux parties principales.

3La première partie décrit les trois grandes phases de réalisation :

  1. Formaliser, cadrer la demande.

  2. Mettre en œuvre.

  3. Contrôler, exploiter les résultats.

4La seconde partie présente des outils et conseils permettant de réaliser les trois phases :

  1. Comment cadrer, formaliser une demande et définir le besoin ?

  2. Quelques ressources pour la recherche bibliographique.

  3. Élaborer une stratégie de recherche.

  4. Panorama d’outils de gestion bibliographique.

Les phases de réalisation

Formaliser, cadrer la demande

5Cette phase est essentielle pour identifier et cerner précisément le besoin. Il s’agit simplement de se poser les bonnes questions et d’y répondre. Pour ce faire, un outil simple : le QQOQCCP (Qui ? Quoi ? Où etc.) adapté au contexte d’une recherche bibliographique. Ce questionnement donne lieu à un document de cadrage de la demande qui sert de base d’échanges entre plusieurs collaborateurs, et qui servira de fil conducteur tout au long de la mise en œuvre, afin de ne jamais perdre de vue les objectifs initiaux. Le schéma ci-dessous donne un exemple de l’utilisation de cet outil pour notre recherche bibliographique.

6La réponse à ces questions permet la rédaction du cadrage de la demande, mais nous reviendrons plus en détail sur le QQOQCCP dans la seconde partie concernant les outils.

Mettre en œuvre

7Après le cadrage de la demande, vient la phase opérationnelle. Là encore, il faut se poser quelques questions avant de lancer les recherches sur les ressources bibliographiques. Le schéma ci-dessous décrit les différentes étapes mais vous trouverez plus de conseils dans la seconde partie de cette annexe.

Contrôler, exploiter les résultats

8Dans un travail en binôme chercheur/documentaliste, cette phase concerne essentiellement le chercheur et son expertise, cependant elle peut donner lieu à de nouvelles recherches avant l’exploitation définitive des résultats.

9Avant de décrire les différentes étapes, nous insistons sur le point suivant : il est préférable de contrôler les résultats au fur et à mesure de la collecte, ce qui permet les réajustements ou l’identification d’un nouvel angle d’approche. La recherche bibliographique est un processus itératif et c’est normal. Pour cette raison, lorsqu’on travaille seul, il est souhaitable de soumettre ses résultats à un regard extérieur pour conserver une vision critique ou faire évoluer l’approche en fonction des résultats obtenus. Il est également essentiel, pour le chercheur, d’avoir déjà une connaissance préalable du champ qu’il explore. Ainsi, lire les bibliographies de quelques publications centrales dans le domaine permet de vérifier que des références majeures ont bien été récupérées.

Outils et conseils

Comment cadrer, formaliser une demande et définir le besoin ?

10Le QQOQCCP est également appelé heptagramme de Quintilien (pédagogue latin du 1er siècle après J.-C.) auquel on attribue ce vers : « Quis, quid, ubi, quibus auxiliis, cur, quomodo, quando ».

11Cet outil sert simplement à passer en revue toutes les conditions nécessaires à la réalisation d’un projet :

  • identifier le besoin

  • identifier et nommer les acteurs

  • déterminer les moyens à mettre en œuvre

  • définir les coûts

  • comprendre les éléments déclencheurs d’un projet, d’une demande

12Il peut être représenté – comme ci-dessous – sous la forme du tableau et doit bien sûr être adapté à la nature du projet.

QQOQCCP

Qui ?

Les acteurs (commanditaire, responsable etc.)

Quoi ?

Définition de la demande, du sujet, des résultats attendus etc.)

Où ?

Dans quelles ressources bibliographiques ?

Quand ?

Délais, durée

Comment ?

Comment réaliser l’action, par quelles procédures ?

Combien ?

Coût, budget, quantité

Pourquoi ?

Facteur déclencheur de l’action

13La réponse à l’ensemble de ces questions donne lieu à la rédaction de la lettre du cadrage qui est un document fondamental servant à contractualiser la demande lorsque deux parties prenantes sont présentes, mais servant dans tous les cas de fil conducteur, de boussole tout au long de la mise en œuvre.

Quelques ressources pour la recherche bibliographique

14Le choix des ressources bibliographiques est lié aux champs disciplinaires, mais également aux abonnements souscrits par l’université ou l’organisme de recherche. Tout étudiant, doctorant ou chercheur a donc tout intérêt à s’informer des ressources dont dispose sa bibliothèque ou son unité de recherche. La plupart des bibliothèques universitaires proposent de séances de formations aux outils de recherche bibliographique dont elles disposent.

15Nous présentons ici une liste (non exhaustive) de ressources que nous catégorisons ainsi :

  • Les plateformes d’éditeurs

  • Les bases de données bibliographiques

  • Les archives ouvertes

  • Les moteurs de recherche

16A chacun ensuite d’explorer ces ressources, d’en comprendre les spécificités et leur mode d’utilisation. 

17Les titres et résumés des articles de revues sont accessibles gratuitement. Ils forment donc une base robuste pour la recherche bibliographique et son expertise. Toutefois, surtout dans une discipline comme la sociologie où il s’écrit beaucoup de livres, il ne faut pas négliger les outils de recherche bibliographiques « à l’ancienne » : parcourir les bibliographies de publications récentes, en particulier les revues de littérature. Cette étape est essentielle pour détecter les « faux positifs » (articles collectés mais non pertinents) comme les « faux négatifs » (absence de publications importantes). Ainsi, dans nos premières recherches sur les mots clés « theories of practice » et « practice theory », il manquait les articles séminaux de Schatzki et de Reckwitz. Nous avons donc effectué une recherche supplémentaire sur tous les articles citant Reckwitz (2002). D’autre part la lecture des résumés a révélé que beaucoup d’articles faisaient référence à la « théorie de la pratique » de Bourdieu. Comme cet auteur est souvent cité y compris dans des travaux se référant à la practice theory qui nous intéresse, nous n’avons pas exclu ces références de notre recherche, mais les avons différenciées dans l’analyse du corpus.

Plateformes d’éditeurs

Nom

Disciplines couvertes

Conditions d’accès

CAIRN

Sciences humaines et sociales

Sur abonnement

Cambridge Journals

Multidisciplinaire

Sur abonnement

I-Revues

Multidisciplinaire

Accès libre

JSTOR

Multidisciplinaire

Sur abonnement

MUSE

Multidisciplinaire

Sur abonnement

Palgrave Macmillan

Multidisciplinaire

Sur abonnement

Persée

Sciences humaines et sociales

Accès libre

Revues.org

Sciences humaines et sociales

Accès libre

SAGE

Multidisciplinaire

Sur abonnement

ScienceDirect (Elsevier)

Multidisciplinaire

Sur abonnement

SpringerLINK Journals

Multidisciplinaire

Sur abonnement

Wiley Online Library

Multidisciplinaire

Sur abonnement

Bases de données bibliographiques

Nom

Disciplines couvertes

Conditions d’accès

Francis

Sciences humaines et sociales

Sur abonnement

REFDOC (INIST-CNRS)

Multidisciplinaire

Accès libre pour accéder aux notices

Sociological Abstracts (Proquest)

Sociologie

Sur abonnement

Web of Science (Thomson Reuters)

Multidisciplinaire

Sur abonnement

Archives ouvertes

Nom

Disciplines couvertes

Conditions d’accès

HAL

Multidisciplinaire

Accès libre

ProdINRA (archive institutionnelle de l’INRA

Multidisciplinaire

Accès libre

Spire (archives ouvertes de Sciences PO)

Sciences humaines et sociales

Accès libre

Moteurs de recherche

Nom

Disciplines couvertes

Conditions d’accès

Google scholar

Multidisciplinaire

Accès libre

Isidore

Sciences humaines et sociales

Accès libre

Scirus développé par Elsevier (fermeture annoncée en 2014)

Multidisciplinaire

Accès libre pour accéder aux notices

La stratégie de recherche

18Afin d’élaborer une stratégie de recherche :

  1. Définir le(s) type(s) de documents recherchés : articles scientifiques, ouvrages, actes de colloques, thèses…

  2. Déterminer le niveau de description bibliographique : les informations bibliographiques de base (auteur, titre, résumé etc.) sont-elles suffisantes ou faut-il accéder au document dans son intégralité ? Dans le second cas, il faut penser au coût d’acquisition des documents.

  3. Déterminer le périmètre linguistique (document en français, anglais…)

  4. Déterminer le périmètre temporel s’il y a lieu (documents compris entre la période 2002-2013 /1978-1995)

  5. Définir très précisément les mots clés pour ensuite construire les requêtes.

  6. Apprendre à se servir des opérateurs de recherche pour effectuer les requêtes. Les plus courants sont les opérateurs booléens (ET OU SAUF), mais il y a également les troncatures et les opérateurs de proximité qui permettent de faire une recherche en fixant une distance entre deux termes.

  7. Utiliser les fonctionnalités de recherche avancée des outils en sachant que chacun d’entre eux a des fonctionnalités spécifiques. Il est donc indispensable de consulter les tutoriels appropriés.

Panorama des outils de gestion bibliographique (liste non exhaustive)

19Afin de réaliser une bibliographie, il est fortement conseillé d’utiliser un logiciel de gestion bibliographique afin de collecter et de structurer les informations recueillies.

20Les logiciels bibliographiques peuvent être classés en trois catégories :

  • les logiciels dont les licences sont libres (open source), comme Zotero, Bibus, JabRef

  • les logiciels propriétaires gratuits, comme CiteUlike ou Mendeley (mais certaines fonctionnalités requièrent de passer en version premium et donc de payer)

  • les logiciels propriétaires payants, comme Reference Manager ou Endnote

21Avant de choisir un de ces logiciels, il s’agit donc d’en connaître les fonctionnalités principales, les avantages et les inconvénients. Il est utile de se renseigner auprès de sa bibliothèque universitaire ou de recherche car certaines proposent des formations ou des abonnements à de tels outils.

22Nous proposons un lien vers un SlideShare intitulé « Panorama des logiciels de gestion de références bibliographiques » réalisé par l’URFIST de Paris qui propose un panorama de ces logiciels et donne des conseils pour faire le bon choix en fonction de son besoin et de son contexte. http://fr.slideshare.net/​URFISTParis/​panorama-des-logiciels-de-gestion-de-rfrences-bibliographiques

23Nous avons choisi Mendeley parce que toutes les personnes impliquées connaissaient l’outil et que ce logiciel offre des fonctionnalités collaboratives pour partager une bibliographie.

  • 1 Nous avons régulièrement recours au site web suivant qui regorge de tutoriels et d’astuces sur le l (...)

24Le traitement quantitatif des références collectées s’est fait sous Excel. Excel permet de réaliser des analyses statistiques simples et des graphiques sur des bases de données de petite taille. En outre la présence de données sous forme de texte même long n’est pas un souci sous Excel. Les fonctions permettant de repérer la présence d’une chaîne de caractères dans une cellule et surtout, l’outil « tableau croisé dynamique » (couplé aux « graphiques croisés dynamiques ») s’avèrent très utile pour présenter des résultats.1

Haut de page

Notes

1 Nous avons régulièrement recours au site web suivant qui regorge de tutoriels et d’astuces sur le logiciel Excel : http://jeanmarc.stoeffler.pagesperso-orange.fr/excel/ .

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sophie Dubuisson-Quellier, Marie Plessz, Clotilde Nicol et Astrid Wilmotte, « Annexe 2 : Une méthodologie pour la constitution d’une bibliographie », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 4 |  2013, mis en ligne le 28 janvier 2014, consulté le 25 juin 2017. URL : http://sociologie.revues.org/2040

Haut de page

Auteurs

Marie Plessz

Articles du même auteur

Sophie Dubuisson-Quellier

Articles du même auteur

Clotilde Nicol

Astrid Wilmotte

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page