Navigation – Plan du site

Fabriquer l’animal de compagnie

Ethnographie d’un refuge SPA
The making of companion animals. An ethnography of a French animal shelter
Jérôme Michalon

Résumés

À travers cet article, il sera question de documenter la façon dont la Société Protectrice des Animaux (SPA) participe de manière active à la redéfinition des rapports humains/animaux. En choisissant de nous focaliser sur la quotidienneté des actes de protection, plutôt que sur les combats législatifs et médiatiques de la SPA, nous montrerons que, malgré leur apparence routinière, leur portée est éminemment politique. En nous appuyant sur l’ethnographie d’un refuge SPA, nous aborderons cet espace comme un dispositif de requalification de l’animal en vue de son intégration dans la société humaine. À travers la description des différents sous‑espaces qui le composent, des régimes relationnels que l’on peut y observer, et du système d’épreuves utilisé pour gérer le « flux » des animaux, le refuge sera vu comme une matrice façonnant les êtres les plus aptes à concrétiser une relation pacifiée entre humains et animaux. Nous verrons également comment le dispositif refuge permet de résoudre les tensions entre des aspects contradictoires de l’activité de protection.

The making of companion animals. An ethnography of a French animal shelter

This paper will try to inform how the French Society for the Prevention of Cruelty to Animals (SPA) actively participates in the redefining of human‑animal relationships. Rather than focusing on the legislative and media fights of the SPA, the emphasis here is on the everyday activities of protection. Thus, we will show that, although these activities appear to be routine work, disconnected from the ideal of animal protection, their impact is eminently political. Through an ethnographical account of an SPA animal shelter, we will analyze this space as a requalification apparatus, in which animals are transformed into singular beings, fitted for integration into human society. The shelter will be seen as a matrix, shaping the beings the most capable of enacting pacified human‑animal relationships. We will describe the various sub-
spaces that compose the shelter, the relational regimes that can be observed there, and the test procedures used to manage the “flow” of animals. We shall also see how the shelter, as an apparatus, helps to solve tensions between the contradictory aspects of animal protection.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Ethnographie, Animaux

Keywords :

Ethnography, Animals
Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Le dispositif refuge
Le refuge : une échelle d’observation privilégiée des relations humains/animaux
Protection, interaction et gestion : les espaces du refuge
Plaçabilité, carrière et épreuves
Régimes relationnels : l’animal comme personne, comportement et matière
Rentrer et placer
Entretenir et récupérer
Réparer et faire partir
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les origines de la protection animale en France sont maintenant bien connues grâce aux travaux d’historiens sociaux, qui se sont attachés à décrire le contexte très particulier dans lequel a été préparée, débattue, puis votée la première loi de protection animale en France, la loi Grammont (Agulhon, 1981 ; Baratay, 2003 ; Pierre, 1997 ; Pelosse, 1981, 1982). Ces travaux ont révélé les relations étroites entre l’histoire de cette loi et celle de la Société Protectrice des Animaux. Constituée en 1846, la SPA a notamment permis la formalisation d’une parole publique sur la condition animale de l’époque, et de voir cette parole portée par des personnes influentes (nobles, notables, intellectuels…). Elle a, en quelque sorte, préparé un terrain favorable à l’adoption du texte de loi en 1850, qui sera par la suite l’outil essentiel du développement de la SPA et de ses actions. Notons que ce développement est peu présent sous la plume des historiens. Ceux‑ci se concentrent sur le début du X...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Michalon, « Fabriquer l’animal de compagnie », Sociologie [En ligne], N°2, vol. 4 |  2013, mis en ligne le 25 septembre 2013, consulté le 23 mars 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1877

Haut de page

Auteur

Jérôme Michalon

jerome.michalon@gmail.com
ATER, Département de sociologie, Université Jean Monnet, Saint-Étienne – Centre Max Weber (UMR 5283 CNRS), Équipe Politiques de la Connaissance - 6 rue Basse des Rives – Bât. D – Étage R+1 – 42023 Saint-Étienne – France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page