Navigation – Plan du site

Désaffiliation

Claude Martin

Entrées d’index

Mots-clés :

Exclusion, Désaffiliation
Haut de page

Texte intégral

  • 1 . Robert Castel, « Les pièges de l’exclusion », Lien social et Politiques – riac, 1995, no 34, p. 1 (...)
  • 2 . Robert Castel, La montée des incertitudes. Travail, protections, statut de l’individu, Paris, Seu (...)
  • 3 . Robert Castel, « De l’indigence à l’exclusion, la désaffiliation » in Jacques Donzelot (dir.), Fa (...)

1Adoptant une posture critique à l’égard de la notion d’exclusion, qui connaît au début des années 1990 une popularité considérable, Robert Castel propose dans plusieurs de ses textes une notion alternative, la désaffiliation, permettant d’éviter un certain nombre d’écueils. Pour Castel, la notion d’exclusion est un piège1, du fait non seulement qu’elle fonctionne comme un mot-valise qui permet à la fois des usages divers (politiques, médiatiques et académiques), mais aussi de nommer une diversité de situations en gommant leurs spécificités. Pour Castel, il importe de dépasser le constat des « états de dépossession » pour analyser les mécanismes qui génèrent ce phénomène. Castel fait d’abord usage de la notion de désaffiliation dans un article publié en 1990 et intitulé « Le roman de la désaffiliation. À propos de Tristan et Iseut » et définit cette notion ainsi : « le décrochage par rapport aux régulations à travers lesquelles la vie sociale se reproduit et se reconduit »2. Il en précise les termes dans un article publié en 19913 dans lequel il propose de distinguer deux axes permettant de penser les situations de dénuement : un axe d’intégration – non-intégration par le travail et un axe d’insertion – non-insertion dans une sociabilité socio-familiale. En somme, pour définir la désaffiliation, il est tentant de recourir à deux figures : déficit de filiation et déficit d’affiliation. La première figure renvoie au déficit d’inscription dans des liens sociaux primaires (notamment familiaux) et donc de protection rapprochée (par des proches). La deuxième, la désaffiliation, renvoie au déficit d’inscription dans des formes collectives de protection et, en particulier, la protection issue des collectifs de travail.

2  

3Et pour découvrir les 99 autres « mots de la sociologie », c'est très simple, il suffit d'acheter le livre, tous les liens nécessaires se trouvent au bas de la page de présentation sur le site des Presses universitaires de France :

4

5http://www.puf.com/​Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_sociologie

Haut de page

Notes

1 . Robert Castel, « Les pièges de l’exclusion », Lien social et Politiques – riac, 1995, no 34, p. 13-21.

2 . Robert Castel, La montée des incertitudes. Travail, protections, statut de l’individu, Paris, Seuil, 2009.

3 . Robert Castel, « De l’indigence à l’exclusion, la désaffiliation » in Jacques Donzelot (dir.), Face à l’exclusion, le modèle français. Paris, Éditions Esprit, 1991, p. 137-168.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://sociologie.revues.org/docannexe/image/1606/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 19k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martin Claude, « Désaffiliation », in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que Sais-Je ? », p. 61-62.

Référence électronique

Claude Martin, « Désaffiliation », Sociologie [En ligne], Les 100 mots de la sociologie, mis en ligne le 01 janvier 2013, consulté le 24 mai 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1606

Haut de page

Auteur

Claude Martin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page