Navigation – Plan du site

La dialectique de la socialisation en temps de crise

The dialectics of socialization in a period of crisis
Cécile Van de Velde

Accès au texte / extrait

Plan

Ni semblables, ni égaux : la double erreur de Tocqueville
Socialisation des consciences et autonomie : une tension « moderne »
Vers quelle société allons-nous ? Dynamique démocratique et recomposition des inégalités
Famille, école et masses : tensions dans la socialisation
La fin de la fonction économique de la famille ? Démocratie, autonomie et liens familiaux
Péril en la méritocratie ? Éducation, inégalités et ordre social
Conclusion 

Aperçu du début du texte

Comment, dans nos sociétés contemporaines, construire tout à la fois des « personnalités autonomes » et maintenir un ordre social ? Autrement dit, comment penser une société d’individus ?La « dialectique de la socialisation » selon Raymond Aron naît de cette tension potentielle qui se creuse, au sein des sociétés modernes, entre la montée inéluctable d’un idéal d’autonomie individuelle et la continuité d’un impératif de socialisation. Socialiser certes, mais socialiser des individualités qui se veulent de plus en plus libres et autonomes : c’est au cœur de cette contradiction entre individu et ordre socialque Raymond Aron inscrit sa pensée dialectique du progrès et du changement. Il s’agit ici, prévient-il, d’unedialectique particulièrement complexe, tant elle confronte des forces contradictoires de stabilisation et de déstabilisation des sociétés. Raymond Aron l’inscrit délibérément dans un dialogue scientifique à travers les âges : il s’attache, plus d’un siècle après, à répondre ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cécile Van de Velde, « La dialectique de la socialisation en temps de crise », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 14 février 2013, consulté le 29 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1534

Haut de page

Auteur

Cécile Van de Velde

cecile_vandevelde@hotmail.com
Maître de conférences à l’EHESS, chercheur au Centre Maurice Halbwachs - CMH-ERIS – 48 bd Jourdan  – 75014 Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page