Navigation – Plan du site

La chirurgie et sa matrice de socialisation professionnelle

Surgery and its professional socialization matrix
Emmanuelle Zolesio

Résumés

Il est possible d’identifier les produits, les modalités de transmission et les effets de la matrice de socialisation professionnelle idéaltypique en chirurgie. Elle se caractérise par des dispositions socialement construites comme masculines, par des modalités de transmission relativement « brutes » et brutales, ainsi que par des effets de renforcement des dispositions « masculines » antérieurement incorporées, visant à confirmer que la socialisation secondaire, dans ce cas, vient renforcer les effets des socialisations antérieures. Il est possible toutefois de nuancer cette matrice idéaltypique et de voir la pluralité des acteurs et des contextes de socialisation en son sein comme les possibles inflexions qui peuvent survenir au fil de la carrière des individus en fonction d’événements particuliers ou d’accidents biographiques.

Surgery and its professional socialization matrix

It is possible to identify the outputs, the terms of transmission and the effects of the ideal-typical professional socialization matrix in surgery. This matrix is characterized by dispositions socially constructed as masculine, by terms of transmission relatively “rough” and brutal, and also by a reinforcement effect of previously incorporated “masculine” dispositions, which confirms, in this case, that secondary socialization reinforces the effects of previous socializations. However, it is possible to qualify this ideal-typical matrix and to underline the plurality of social players and contexts of socialization within it, as well as the possible inflexions which can occur in the course of the individuals’ careers depending on particular events or biographical accidents.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Introduction
Les produits de la socialisation chirurgicale
Dispositions à l’action
Dispositions à l’assurance sociale et au leadership
Dispositions à l’endurance physique
Peu d’appétence pour le relationnel avec le patient
Les modalités de la transmission et de l’incorporation chirurgicales
Dynamique agonistique des rapports interpersonnels
Une formation « à la dure »
Différents contextes et agents socialisateurs dans cette matrice de socialisation chirurgicale
Variations selon la taille et le prestige des services
Pluralité des agents socialisateurs en chirurgie
Rôle socialisateur différencié des chirurgiens et des infirmières
Rôle socialisateur différencié des chirurgiens selon leur statut et leur sexe
Une socialisation de renforcement
Comment la socialisation chirurgicale s’articule aux socialisations antérieures
Le premier stage de chirurgie : une expérience socialisatrice clivante
Renforcement de l’« enveloppement chirurgical » au cours du temps pour les couples homogames
Inflexions de la socialisation professionnelle lors d’événements extra professionnels
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Émile Durkheim écrivait que « chaque profession (…) constitue un milieu sui generis qui réclame des aptitudes particulières et des connaissances spéciales, où règnent certaines idées, certains usages, certaines manières de voir les choses ; et comme [l’étudiant] doit être préparé en vue de la fonction qu’il sera appelé à remplir, l’éducation, à partir d’un certain âge, ne peut plus rester la même pour tous les sujets auxquels elle s’applique » (Durkheim, 1992, p. 48). Autrement dit, tout apprentissage professionnel – et notamment l’apprentissage chirurgical – est spécifique et génère des façons de voir, faire, dire et penser (i. e. des dispositions) qui lui sont propres. Or les travaux sociologiques traitant de la socialisation au métier l’ont souvent abordée de façon relativement « désincarnée » en termes d’identifications aux rôles, de projections personnelles (Merton & Rossi, 1953 ; Huntington, 1957) ou de visées vers lesquelles tend l’action (Becker et al., 1961) et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuelle Zolesio, « La chirurgie et sa matrice de socialisation professionnelle », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 13 février 2013, consulté le 29 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1477

Haut de page

Auteur

Emmanuelle Zolesio

emmanuelle.zolesio@ens-lyon.fr
Post-doctorante en sociologie, membre du GRESCO (EA 3815, Poitiers)- MSHS – 5 rue Théodore Lefebvre – 86000 Poitiers

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page