Navigation – Plan du site
Capital social ethnique et entrepreneuriat

Annexes électroniques de l’article : Capital social ethnique et entrepreneuriat

Alexander Nicholls

Texte intégral

1En complément des analyses présentées dans l’article, nous avons souhaité mettre à la disposition des lecteurs un certain nombre de documents supplémentaires qui ne pouvaient pas être intégrés ou joints à sa version papier.

2Tout d'abord, il nous a paru important de proposer aux lecteurs unebrève présentation des entrepreneurs cités dans l'article, ceci afin de les situer dans leur parcours migratoire et entrepreneurial. Nous avons également souhaité présenter quelques résultats de notre enquête sous forme de tableaux afin de faciliter la compréhension des éléments exposés dans l'article. Il s'agit d'une part detableaux sur la main d'œuvre familiale et extra-familiale des entreprises selon les villes, de l'autre detableaux faisant état de la présence de réseaux économiques nationaux ou internationaux selon les villes.

Liste des documents

Annexe 1 : Présentation de quelques répondants

3http://sociologie.revues.org/​1456

4Cette annexe présente un bref résumé des parcours de onze entrepreneurs cités ou donnés en exemple dans l'article.

Annexe 2 : Main d’œuvre familiale et extra-familiale selon la ville

5http://sociologie.revues.org/​1457

6Ces tableaux portant sur la totalité des entreprises de notre terrain d'enquête indiquent la présence d'une main d'œuvre familiale et extra-familiale selon la ville (Paris, Bruxelles et Montréal).  Ils indiquent qu'une large majorité de patrons de Paris et Bruxelles utilisent les deux types de main d'œuvre, tandis qu'à Montréal, davantage de patrons se contentent d'une main d'œuvre extra-familiale.

Annexe 3 : Réseaux économiques nationaux et internationaux

7http://sociologie.revues.org/​1458

8Ces tableaux portant sur la totalité des entreprises de notre terrain d'enquête indiquent la présence de réseaux économiques nationaux et internationaux. Ils indiquent une diversité des pratiques dans les trois villes. Les entrepreneurs de Montréal semblent un peu moins portés sur les échanges internationaux et ont davantage développé les réseaux économiques internes au pays.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexander Nicholls, « Annexes électroniques de l’article : Capital social ethnique et entrepreneuriat », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 27 octobre 2012, consulté le 24 juin 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1455

Haut de page

Auteur

Alexander Nicholls

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page