Navigation – Plan du site

« Se montrer prévoyant » : une norme sociale diversement appropriée

“To show foresight”: a variously appropriate social norm
Jean‑Baptiste Comby et Matthieu Grossetête

Résumés

À partir de statistiques et d’entretiens, cet article entend montrer que la norme de prévoyance, à laquelle tout un chacun est prié de se conformer dans le cadre de ses déplacements et de ses consommations énergétiques, définit un nouvel horizon de la citoyenneté devant lequel les groupes sociaux sont inégaux. L’analyse de la mise en forme statistique et de la communication publique sur la « sécurité routière » et les « changements climatiques » montre tout d’abord comment le principe de prévoyance se présente comme universel et se légitime dans le débat public. Il apparaît ensuite que les journalistes d’informations généralistes prolongent, dans leur majorité, cette conception en insistant sur les conséquences de l’imprévoyance. Mais les injonctions à la tempérance n’ont pas la neutralité que leur prêtent les entrepreneurs de morale. Elles participent aux reproductions des divisions sociales dans la mesure où être prévoyant relève d’une disposition inégalement distribuée. Une ligne de démarcation sépare ainsi ceux qui peuvent se targuer de tempérance et de civisme, sans pour autant modifier substantiellement leurs modes de vie, de ceux dont l’existence rend la prévoyance improbable sinon impossible.

“To show foresight”: a variously appropriate social norm

Based on quantitative analyses and interviews, this paper aims to explain that the foresight norm, with which everyone is asked to comply as part of one’s transportation and energy consumption, designs a new outlook for citizenship. Social groups, however, are unequal with regard to such a normative outlook. Analysing the State’s communication about “road safety” and “climate changes” and looking at official statistic reports, this article first points out how the foresight principle appears as universal and is becoming legitimate in the public debate. Our research then highlights that most journalists extend this idea of a foresight norm whenever they focus on the consequences of the lack of foresight. But actually, the injunctions for temperance are not as neutral as moral entrepreneurs claim. Rather, they participate in the reproduction of social divisions, since being foresighted results from unevenly distributed aptitudes. A boundary thus separates those who can boast of temperance and good civicism without substantially modifying their lifestyles and those whose existence makes it unlikely, if not impossible, to behave with foresight.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

L’individualisation des « causes »
Des représentations statistiques qui gomment les différences sociales
Préserver les apparences égalitaires et élargir la population concernée
Des politiques publiques centrées sur l’individu
Une norme présentée comme universelle
Des campagnes de communication pour tous ?
La réfraction journalistique du discours de l’État
Des pratiques socialement sélectives
Le poids des modes de vie
Le paradoxe de la bonne volonté des groupes sociaux favorisés
Une norme diversement appréhendée
Un impératif moral au sein des groupes sociaux favorisés
Une contrainte économique dans les milieux populaires
La variabilité des pressions normatives dans les classes moyennes
Intégration des normes, événements biographiques et trajectoires sociales
Conclusion

Aperçu du début du texte

 « Il n’y a jamais de bonnes raisons de rouler vite », « Faisons vite, ça chauffe », « Chaque geste compte », « Si chacun fait un peu c’est la vie qui y gagne », « Manger cinq fruits et légumes par jour ». À en croire la communication de l’État, il conviendrait dorénavant de rouler modérément, trier ses déchets, minimiser le recours à l’automobile, préférer les douches aux bains, manger des fruits de saisons, etc. pour prétendre à un comportement « citoyen ». À défaut, on encourt le risque d’être taxé d’insouciance, d’irresponsabilité, d’inconscience, voire d’égoïsme. Ainsi, le pacte social semble se transformer au contact d’un ensemble de prescriptions qui visent à rendre les individus plus prévoyants en redéfinissant les manières légitimes de se déplacer, de consommer, de se loger ou de s’alimenter. Ces injonctions à la prévoyance impliquent de tenir compte des conséquences futures et collectives des actes présents et individuels (Elias, 1973), autrement dit, d’avoir intégré ce qu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean‑Baptiste Comby et Matthieu Grossetête, « « Se montrer prévoyant » : une norme sociale diversement appropriée », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 24 octobre 2012, consulté le 26 novembre 2014. URL : http://sociologie.revues.org/1359

Haut de page

Auteurs

Jean‑Baptiste Comby

jbay20@gmail.com
Maître de Conférences en sociologie des médias, IFP/Paris 2, CARISM - 22 rue du Retrait, 75020 Paris

Matthieu Grossetête

matgro@hotmail.com
Chercheur Post‑Doctorant, Sociologie, EHESS, CSE - 190-198 avenue de France, 75013 Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page