Navigation – Plan du site
Travail et cohésion sociale au Luxembourg

Annexe 2 : Construction d’un indicateur synthétique visant à mesurer l’ethos du travail à partir d’une analyse factorielle en composantes principales

Charles Fleury

Texte intégral

1Cette annexe présente les détails de l’opérationnalisation de notre échelle d’ethos du travail. Le lecteur y trouvera la liste des items utilisés, les traitements opérés sur les valeurs manquantes et les modalités de réponses ainsi que les résultats des analyses factorielles, incluant les coefficients de consistance interne. Les statistiques descriptives de l’échelle sont également fournies.

Nature théorique du construit

  • 1 Lalive d’Épinay, C. (1998), « Significations et valeurs du travail, de la société industrielle à no (...)

2L’ethos du travail est une croyance (ou un ensemble de croyances) concernant la place du travail dans la société1.  La mesure que nous proposons nous informe sur la croyance qu’a l’individu à propos de l’importance du travail dans la société et des qualités intrinsèques qu’il lui attribue.  Les individus ayant un ethos élevé croient fortement au travail – au point de dire que cette sphère d’activité doit passer en premier, même si cela signifie moins de temps libres – et ils croient fortement à l’idée selon laquelle il faut un travail pour développer pleinement ses capacités et ses talents.  Ces individus croient que le travail est un devoir vis-à-vis de la société, ils jugent humiliant de recevoir de l’argent sans avoir à travailler et ils croient que ceux qui ne travaillent pas deviennent paresseux.

Liste des items et dispositif de réponses

3Après avoir cherché (sans succès) à intégrer une série d’autres variables, l’indicateur d’ethos du travail est construit à partir de 5 questions contenues dans les fichiers de l’EVS de 2008 (tableau 1).

Tableau 1 – Variables relatives à l’ethos du travail

4Echelle de réponses : 1) Tout à fait d’accord ; 2) Plutôt d’accord ; 3) Ni d’accord ni pas d’accord ; 4) Plutôt pas d’accord ; 5) Pas du tout d’accord

Variable

Question

Énoncé

V92

Q18a

Pour développer pleinement ses capacités, il faut avoir un travail

V93

Q18b

C’est humiliant de recevoir de l’argent sans travailler

V94

Q18c

Les gens qui ne travaillent pas deviennent paresseux

V95

Q18d

Travailler est un devoir vis-à-vis de la société

V96

Q18e

Le travail devrait toujours passer en premier, même si cela veut dire moins de temps libre

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Données manquantes et statistiques descriptives

Tableau 2 – Caractéristiques statistiques des items et données manquantes

V92 Travail nécessaire pour développer ses capacités

V93Argent sans travail est humiliant

V94 Les gens qui ne travaillent pas deviennent paresseux

V95Travailler est un devoir vis-à-vis de la société

V96Travail est premier même si moins de temps libre

N Valide

1602

1592

1590

1596

1601

N Manquante

8 (0,5%)

18 (1,1%)

20 (1,2%)

14 (0,9%)

9 (0,6%)

Moyenne

1,95

2,39

2,41

1,88

2,67

Mode

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

Ecart-type

1,178

1,403

1,349

1,101

1,353

Asymétrie

1,077

,530

,529

1,212

,222

Erreur std. d'asymétrie

,061

,061

,061

,061

,061

Aplatissement

,041

-1,093

-,979

,628

-1,249

Erreur std. d'aplatissement

,122

,123

,123

,122

,122

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Traitement des valeurs manquantes et transformation des dispositifs de réponse

5Les valeurs manquantes ont été remplacées par le mode et les polarités des réponses ont été inversées de façon à ce que les réponses positives obtiennent le score le plus élevé.    

Résultats de l’analyse factorielle en composantes principales

6L’analyse a été réalisée sur l’échantillon de 2008.  Il est à noter que nous obtenons  la même structure factorielle lorsque nous reproduisons l’analyse en ne sélectionnant que les personnes actives et/ou lorsque nous reproduisons les analyses factorielles sur l’échantillon luxembourgeois de 1999. Des résultats similaires ont également été obtenus dans les fichiers internationaux.

Tableau 3 – Variance totale expliquée

Valeurs propres initiales

Extraction Sommes des carrés des facteurs retenus

Composante

Total

% de la variance

% cumulés

Total

% de la variance

% cumulés

1

2.252

45.050

45.050

2.252

45.050

45.050

2

.844

16.875

61.924

3

.742

14.832

76.756

4

.668

13.352

90.108

5

.495

9.892

100.000

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Figure 1 – Chute des valeurs propres des items ethos du travail

Figure 1 – Chute des valeurs propres des items ethos du travail

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Tableau 4 – Première composante des items ethos du travail

Component Matrixa

Component

1

v95r Travailler est un devoir vis-à-vis de la société

,756

v96r Travail est premier même si moins de temps libre

,713

v94r Les gens qui ne travaillent pas deviennent paresseux

,691

v92r Travail nécessaire pour développer capacités

,628

v93r Argent sans travail est humiliant

,547

Extraction Method: Principal Component Analysis.

a. 1 components extracted.

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

    1. Consistance interne des variables ethos du travail

Reliability Statistics

Cronbach's Alpha

N of Items

,684

5

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Item Statistics

Mean

Std. Deviation

N

v92r Travail nécessaire pour développer capacités

4,0552

1,17736

1610,00

v93r Argent sans travail est humiliant

3,6225

1,40290

1610,00

v94r Les gens qui ne travaillent pas deviennent paresseux

3,6112

1,35010

1610,00

v95r Travailler est un devoir vis-à-vis de la société

4,1308

1,09936

1610,00

v96r Travail est premier même si moins de temps libre

3,3375

1,35480

1610,00

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Item-Total Statistics

Scale Mean if Item Deleted

Scale Variance if Item Deleted

Corrected Item-Total Correlation

Cronbach's Alpha if Item Deleted

v92r Travail nécessaire pour développer capacités

14,7019

13,271

,407

,647

v93r Argent sans travail est humiliant

15,1346

12,738

,344

,679

v94r Les gens qui ne travaillent pas deviennent paresseux

15,1459

11,960

,467

,620

v95r Travailler est un devoir vis-à-vis de la société

14,6262

12,768

,531

,601

v96r Travail est premier même si moins de temps libre

15,4196

11,926

,469

,619

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Construction de l’échelle, distribution et statistiques descriptives

7L’échelle d’ethos du travail résulte d’une addition simple des valeurs des cinq variables constitutives.  Les modalités de l’échelle varient de 1 à 25 inclusivement.  Un score de 5 témoigne d’un faible ethos du travail (l’individu est tout à fait en désaccord avec chacune des croyances relatives au travail) alors qu’un score de 25 témoigne d’un fort ethos du travail (l’individu est tout à fait d’accord avec chacune de croyances relatives au travail).

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Statistiques

ethos Échelle de croyance en l'importance du travail

N valide

1610

N Manquante

0

Moyenne

18.7571

Médiane

19.0000

Mode

20.0000

Ecart-type

4.25997

Asymétrie

-.537

Erreur std. d'asymétrie

.061

Aplatissement

-.288

Erreur std. d'aplatissement

.122

Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.

Haut de page

Notes

1 Lalive d’Épinay, C. (1998), « Significations et valeurs du travail, de la société industrielle à nos jours », dans M. De Coster et F. Pichault (dir.), Traité de sociologie du travail, Bruxelles, De Boeck Université, pp. 67 à 94 ; Siegel, I. H. (1983),  « Work ethic and productivity », dans J. Barbash et al. (dir.), The work ethic – a critical analysis, Madison, WI., Industrial Relations Research Association, pp. 27 à 42.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 – Chute des valeurs propres des items ethos du travail
Légende Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.
URL http://sociologie.revues.org/docannexe/image/1353/img-1.png
Fichier image/png, 5,4k
Légende Source : EVS Luxembourg 2008, CEPS/INSTEAD.
URL http://sociologie.revues.org/docannexe/image/1353/img-2.png
Fichier image/png, 6,5k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles Fleury, « Annexe 2 : Construction d’un indicateur synthétique visant à mesurer l’ethos du travail à partir d’une analyse factorielle en composantes principales », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 14 octobre 2012, consulté le 29 mars 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1353

Haut de page

Auteur

Charles Fleury

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page