Navigation – Plan du site

Le prophète, les femmes, le diable. Ethnographie de l’échec d’une Église pentecôtiste africaine en France

The prophet, the women, the devil. An ethnography of failure in an African Pentecostal church in France
Damien Mottier

Résumés

Cet article se propose de revisiter, sous l’angle de la « séduction » homme/femme (en croisant théories du genre et anthropologie des religions), la première étude de cas menée sur l’échec de l’installation d’une église pentecôtiste africaine en France. L’entreprise religieuse avortée d’un pasteur‑prophète canadien d’origine congolaise est analysée à partir des contradictions internes de l’autorité charismatique invoquée dans cette église. Le vocabulaire des structures de la « parenté spirituelle », qui servait à formaliser la hiérarchie interne de l’assemblée, est en pratique instable dans la mesure où l’insécurité matrimoniale des fidèles place la plupart des « filles spirituelles » dans la position d’épouses en devenir. La séduction exercée par le pasteur‑prophète n’est jamais étrangère au fonctionnement concret de l’assemblée. Deux éléments viennent révéler cette insta­bilité : une accusation de sorcellerie, portée par une femme contre une autre, proche du pasteur ; le re-mariage coutumier du pasteur, qui disloque la parenté spirituelle en valorisant l’autorité de la parenté charnelle. En s’appuyant sur une description des acteurs et des événements, l’article montre les bénéfices d’une ethnographie de l’échec.

The prophet, the women, the devil. An ethnography of failure in an African Pentecostal church in France

On the basis of man/woman “seduction” (and by crossing gender theories and the anthropology of religion), this article aims to reconsider the first case study on the failure of the establishment of an African Pentecostal church in France. This religious attempt, made by a Canadian pastor‑prophet from the Democratic Republic of the Congo, is analyzed through the internal contradictions of the charismatic authority invoked in this church. The vocabulary of spiritual kinship structures, which was used to formalize the assembly’s internal hierarchy, is for practical purposes unstable as the matrimonial insecurity of the faithful leads to most of the “spiritual daughters” being considered as future spouses. The seduction exerted by the pastor‑prophet has its part in the concrete functioning of the assembly. Two facts prove this instability: a woman, close to the prophet, is accused of witchcraft by another woman; and a traditional wedding dismembers the spiritual kinship by showing the authority of the carnal kinship. By describing the actors and the events, the article shows the benefits of an ethnography of failure.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Structures de la parenté spirituelle
Généalogie du pouvoir charismatique
Patricarcat spirituel
Insécurité matrimoniale
Les « filles » du prophète
Esther, la « première dame »
Accusation de sorcellerie
Le pouvoir de la « vision »
Le travail de médiation des femmes
Désaveu de la parenté spirituelle
Le remariage (coutumier) du prophète
Secrets de famille
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’univers social dont il sera question dans cet article est celui des Églises pentecôtistes africaines de la région parisienne. Les premières d’entre elles ont émergé au milieu des années 1980 du besoin d’une poignée de migrants, fréquentant à cette époque différentes Églises du protestantisme français, de mener le culte à leur manière : par les chants, les fortes prières, la danse, la musique, les corps. Le séparatisme de ces petits groupes, qui se réunissaient dans un premier temps d’appartements en maisons, à moins qu’ils ne soient hébergés dans certaines des Églises protestantes qui les avaient vus naître, fut facilité par l’assouplissement de la politique en matière d’immigration qui fit suite à l’élection à la présidence de la République de François Mitterrand et permit aux résidents étrangers de se constituer progressivement en associations : lois 1901 et 1905 (Ndiaye, 2008, p. 211). Les migrations congolaises ont joué un rôle déterminant dans ce mouvement d’extraction qui, d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Damien Mottier, « Le prophète, les femmes, le diable. Ethnographie de l’échec d’une Église pentecôtiste africaine en France », Sociologie [En ligne], N°2, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 30 mai 2013, consulté le 29 avril 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1304

Haut de page

Auteur

Damien Mottier

damienmottier@gmail.com
Postdoctorant, membre associé au ceifr (ehess) 124, rue Compans – 75019 Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page