Navigation – Plan du site

Mobilité sociale et explications de la réussite en France, aux  États-Unis et en Inde

Social mobility and explanations of social success in France, in the United States and in India
Jules Naudet

Résumés

Cet article entend contribuer à l’étude des modalités d’ajustement au nouveau statut social des personnes en forte mobilité sociale à travers une analyse des modes d’explication de la réussite. Ce travail s’appuie sur une enquête menée en France, en Inde et aux États-Unis auprès de 150 personnes issues de milieux modestes et ayant accédé à des positions prestigieuses dans la haute fonction publique, le secteur privé et l’université. Contrairement aux travaux sur les déterminants de la réussite se situant généralement en rupture avec le sens commun des individus, la perspective retenue ici consiste en une approche compréhensive des explications « indigènes » de la réussite. Quatre répertoires d’explication majeurs ressortent des récits des interviewés, quel que soit le contexte national : l’envie de « s’en sortir », le hasard, la valorisation de l’éducation et le sentiment de bénéficier d’un « don ». Si les principales formes que prennent ces explications sont dans l’ensemble proches d’un pays à l’autre, une analyse plus détaillée donne cependant à voir des spécificités nationales très tranchées. Les Américains se distinguent par une tendance très prononcée à recourir à des répertoires teintés de références aux logiques de marché, les Indiens par une tendance plus forte à nier toute responsabilité individuelle dans leur réussite et les Français par une certaine gêne à admettre que leur ambition a joué un rôle dans leur réussite. Il ressort au final que les interviewés ont une grande difficulté à expliquer leur ascension sociale, et qu’ils se saisissent facilement d’explications indéfinies et vagues, et qui tendent notamment à naturaliser la réussite. Plus que d’expliquer la mobilité, ce qui compte c’est de se dire que celle-ci est précisément explicable. En cela, l’explication de la réussite participe d’un effort d’ajustement au nouveau statut et d’une tentative de réduction de la tension provoquée par le changement de classe sociale.

Social mobility and explanations of social success in France, in the United States and in India

This article aims to show how people experiencing sharp upward social mobility adjust to their new social status. The analysis draws on 150 interviews conducted in France, in the United States and in India among people from modest backgrounds who achieved prestigious positions in the civil service, in the private sector and in academia. In contrast to most of the research on the determinants of achievement, which runs counter to the false consciousness of common sense, the perspective chosen here consists of a comprehensive approach of the “indigenous” explanations of achievement. Four main repertoires of explanation are most frequently mobilized by our interviewees, regardless of the national context: the desire to “escape poverty,” luck, the valorization of education and the impression of being “gifted.” The types of explanations that are most often drawn on are thus the same in the three countries. However, a more detailed analysis shows very strong national specificities. American interviewees tend to resort more readily to repertoires that refer to market forces, Indian interviewees evidence a strong tendency to negate any agency in their achievement, and French interviewees find it difficult to say that their ambition played a role in their success. In general, explaining their achievement is not an easy task for the interviewees, and vague explanations that tend to naturalize achievement are often offered. Thus, more than explaining achievement, what really matters to them is considering that their achievement is explicable. This shows that justifying their mobility can be part of an effort to adjust to the new social status and to reduce the tension caused by moving from one social class to another.

Social mobility, United States of America, India, France

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

L’enquête
L’explication de la réussite comme modalité d’ajustement au nouveau statut
Les explications de la réussite
La comparaison internationale : identifier des invariants ou se concentrer sur les spécificités nationales ?
Les répertoires communs aux trois pays
Le hasard
Le don
 « S’en sortir »
La valorisation des études
Comment expliquer la prévalence de certains modes d’explication ?
Les spécificités nationales dans l’explication de la réussite
Les  États-Unis : compétition, religion et moralité
L’Inde : une tendance prononcée à la « remise de soi »
La France : des ambitions mal assumées
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les travaux ethnographiques sur l’expérience de la mobilité sociale paraissent souvent s’inscrire dans la continuité du présupposé durkheimien de l’anomie comme conséquence d’un changement social rapide ou dans le prolongement des réflexions de Sorokin qui pose que la forte mobilité sociale entraîne des troubles identitaires et mentaux. Ces travaux insistent ainsi sur l’idée que la personne en très forte mobilité a du mal à conserver des liens avec son milieu d’origine et est profondément affectée par le déracinement qu’implique la mobilité sociale.

Un rapide aperçu de la littérature sur cette question permet de confirmer le bien-fondé d’une telle affirmation. Pierre Bourdieu met ainsi en avant l’effet d’hystérésis qui frappe le « transfuge de classe », rappelant qu’il est impossible d’échapper complètement à son « habitus de classe » (Bourdieu, 1989, p.142-151) ; Vincent de Gaulejac met en avant le risque d’une « névrose de classe » (Gaulejac, 1987) ;  Bernard Lahire (2004 ; 1998) i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jules Naudet, « Mobilité sociale et explications de la réussite en France, aux  États-Unis et en Inde », Sociologie [En ligne], N°1, vol. 3 |  2012, mis en ligne le 11 juin 2012, consulté le 19 août 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1170

Haut de page

Auteur

Jules Naudet

julesnaudet@hotmail.com
Post-doctorant à l’ERIS, CMH (CNRS- EHESS-ENS) - 48 Boulevard Jourdan - 75014 Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page