Navigation – Plan du site

Le Mindfulness ou la méditation pour la guérison et la croissance personnelle : des bricolages psychospirituels dans la médecine mentale

Mindfulness or meditation for healing and personal development: psycho‑spiritual bricolage in mental medicine
Nadia Garnoussi

Résumés

Dans les années 2000, une pratique non conventionnelle est promue par des représentants de la médecine mentale pour son efficacité sur diverses maladies somatiques et troubles « psy » : la méditation dite de pleine conscience ou Mindfulness, qui consiste à renforcer l’attention au « moment présent ». Son écho déborde le champ scientifique : de nombreux ouvrages, articles et sites Internet proposent d’améliorer l’existence et l’estime de soi grâce à cette discipline simple qui « apaise le corps et l’esprit » et équilibre les « émotions ». Le Mindfulness paraît ainsi reconduire des bricolages psycho‑spirituels qui ont été analysés dans le champ religieux et les spiritualités alternatives. C’est pourquoi nous situerons la fabrique scientifique du Mindfulness dans le contexte de la sécularisation et de la constitution d’un marché des biens de salut dominé par la double demande de résolution de la souffrance psychique et de croissance personnelle. Cela nous permettra de voir en quoi les bricolages qui s’opèrent nouvellement dans la médecine mentale témoignent d’un investissement d’un domaine spirituel‑existentiel qui n’est plus acquis aux orthodoxies, religion et psychanalyse en tête.

Mindfulness or meditation for healing and personal development: psycho‑spiritual bricolage in mental medicine

In the 2000s, an unconventional practice called Mindfulness meditation, which consists of increasing attention to the « present moment, » is promoted by representatives of mental medicine for its effectiveness on various somatic diseases and common mental disorders. Its success goes beyond the field of science and medicine: many books, articles and websites offer to improve everyday life and enhance self‑esteem through this simple discipline that balances « body, mind and spirit » and helps control « emotions. » In this way, Mindfulness appears to extend the philosophy of psycho‑spiritual « bricolage » analyzed in the field of religion and alternative spiritualities. We therefore propose to analyze the scientific exploration of meditation in the context of secularization and the development of a market guided by a demand for the resolution of psychological distress and personal growth. In doing so, we see how the recent « bricolage » in mental medicine and cognitive‑behavioral therapies reflect an investment of an existential‑spiritual field that is no longer granted first to the orthodoxies, religion and psychoanalysis.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Introduction
Du vipassana au Mindfulness ou la psychologisation de la religion
Le paradigme intégratif dans les psychothérapies alternatives
Le Mindfulness, outil pour l’extension de la portée « explicative » des tcc
La méditation comme thérapie « evidence‑based » dans la santé mentale
Une stratégie de rupture relative avec la médecine conventionnelle occidentale
La construction d’une nouvelle expertise existentielle
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Le passage de la psychiatrie à la « santé mentale » a donné lieu à un ensemble de transformations institutionnelles et sociétales dont participe l’aménagement d’un espace, évolutif, d’offres thérapeutiques pour les « normaux » (Castel, 1981 ; Ehrenberg & Lovell, 2001). S’y trouvent des pratiques qui font aujourd’hui valoir leur caractère innovant mais aussi, et surtout, leur efficacité « prouvée » grâce aux méthodes de l’Evidence‑ Based Medicine (ebm). Tel est le cas du Mindfulness ou « méditation de pleine conscience », une pratique empruntée au bouddhisme et que recommandent aujourd’hui des praticiens des Thérapies Comportementales et Cognitives (tcc), pour ses effets sur un ensemble de maladies chroniques et de troubles psychiques. Mais c’est surtout pour ces derniers, et très nettement pour les troubles courants, dépression, stress et anxiété en tête, que le Mindfulness se développe : en pratique dans les psychothérapies, mais aussi dans la production de livres et de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nadia Garnoussi, « Le Mindfulness ou la méditation pour la guérison et la croissance personnelle : des bricolages psychospirituels dans la médecine mentale », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 2 |  2011, mis en ligne le 06 janvier 2012, consulté le 27 mars 2017. URL : http://sociologie.revues.org/1007

Haut de page

Auteur

Nadia Garnoussi

ngarnoussi@gmail.com
Sociologue, postdoctorante - Université ParisDescartes, Cermes3 – équipe Cesames – Centre universitaire des SaintsPères – 45, rue des SaintsPères – 75270 Paris Cedex 06

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page